Jeter des ponts pour les nouveaux arrivants

Projet Migrantour, le Retour !

NEW ROOTS – Migrantour intercultural walks building bridges for newcomers’ active participation
C’est le nouveau projet européen #Migrantour promu par
un ensemble d’acteurs associatifs issus d’Italie, du Portugal, de Belgique, de Slovénie et de France.
Balades urbaines, formation interculturelle, récits de vie, inclusion sociale et pédagogique et bien d’autres activités ayant pour objectif l’intégration des nouveaux arrivants en Europe. C’est un nouvel instrument qui valorise la richesse culturelle apportée par les migrations et contribue à la création d’un nouveau récit et d’un nouveau regard sur le phénomène migratoire.
Le projet se nourrit des résultats obtenus par le précédent Migrantour (2014-2015) dans les différentes villes du réseau.
Aujourd’hui et pendant deux années, les migrants de dix métropoles d’Europe s’impliqueront dans des visites d’hospitalité pour découvrir les patrimoines de la ville d’accueil et rencontrer les habitants des quartiers ; ils participeront à des balades interculturelles en tant qu’éducation civique et citoyenneté, à des ateliers éducatifs dans des écoles, centres socioculturels, maisons de quartier… mais ils contribueront aussi activement aux activités en partageant leurs savoirs et expériences de vie. Il s’agit de briser clichés et stéréotypes liés à la migration en promouvant empathie et solidarité.
Jeter des ponts entre chaque citoyen : natifs du pays, habitants de longue date et primo-arrivants parce que chaque Homme en Europe a le droit à un avenir meilleur.

 

 

 

 

 

 

 

A Paris, la formation interculturelle se dessinera avec les partenaires historiques : Universités Paris Descartes et Cergy Pontoise, Institut Inalco, Musée de l’histoire de l’immigration mais aussi avec les enseignants, les éducateurs, les acteurs associatifs, les médiateurs culturels et – bien sur – avec les anciens passeurs de culture des saisons passées.

Le meeting inaugural du projet s’est tenu du 6 au 8 février 2018 à Milano, en collaboration avec l’Université de Bicocca et un colloque sur Migrantour au Département des Sciences Humaines où nombre d’étudiants-chercheurs étaient présents. Le partage de l’expérience et des bonnes pratiques, voire le renforcement des capacités du réseau reste l’un des enjeux majeurs de cette rencontre, qui a permis à l’association Baština de restituer ses travaux de recherche et la méthodologie innovante de Migrantour.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dix villes européennes participantes sont :

Bruxelles avec AlterBrussels

 

 

 

 

Naples avec Casba Società Cooperativa Sociale

 

 

 


Gênes, Milan, Rome, Turin avec 
Viaggi Solidali,   Florence avec Oxfam Italia  

 

 

 

 

Lisbonne avec Renovar A Mouraria et CRESCER

 

 

 

 

Ljubljana avec Terra Vera dans le village frontalier de Kostanjevica na Krki

 

 

 

 

Et toujours Paris avec Baština

 

 

 

 

 

 

ACRA est le coordonnateur milanais du projet européen Migrantour
 (Asylum, Migration and Integration Fund).

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.